Actualités sur le secteur de la jeunesse et des sports

Le concours s'est déroulé dans des conditions de transparence et d'intégrité

Le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, Nacer Bekri, a affirmé avant-hier, à Alger que le concours d'accès aux instituts des cadres de la jeunesse et des sports au titre de l'année universitaire 2017/2018, s'était déroulé dans "des conditions de transparence et d'intégrité", ajoutant que si des candidats n'ont pas été retenus en dépit de leurs moyennes 13 et 14/20, c'est en raison du nombre limité des postes, 160 uniquement.

Lors d'une conférence de presse animée au siège du ministère, M. Bekri a précisé que les concours ayant concerné 2700 postes répartis sur six instituts nationaux se sont déroulés dans "des conditions de transparence et d'intégrité", précisant que "des candidats ayant des liens de parenté avec des cadres du ministère n'ont pas été retenus, même avec des moyennes de 13 et 14/20, en raison du nombre limité des postes disponibles. Plusieurs candidats sont sur la liste d'attente...Il n'y a eu aucune intervention ou dépassements et toutes les étapes ont été respectées à la lettre", a-t-il expliqué.Le représentant du gouvernement a réfuté catégoriquement les informations rapportées par un journal privé faisant état de "scandales" dans le concours, affirmant que des élèves ayant obtenu des moyennes de 13 et 14/20 n'ont pas été retenu en raison du nombre limité des postes proposés, ajoutant que le nombre de ces derniers ne dépasse pas les 160 postes.M. Bekri a déploré les "informations infondées sur lesquelles s'est basé l'auteur de cet article", appelant à "recueillir l'information de sources fiables, notamment lorsqu'il s'agit de sujets sensibles (concours nationaux) qui mettent en cause les institutions de l'Etat et affectent psychologiquement les jeunes, les enseignants et les directeurs des instituts". Pour sa part, le Directeur de l'Ecole supérieur en sciences et technologies du sport de Dely Ibrahim (Alger), le professeur Mohamed Abdelmalek a indiqué que les concours préparatoires des conseillers sportifs en entrainements ou de gestion sportive, auxquelles ont pris part 650 jeunes pour 40 postes seulement à pourvoir au niveau de l'Ecole qu'il dirige, s'étaient déroulés conformément au règlement en vigueur dans tous les concours nationaux avec la Fonction publique. Toutes les règles qui régissent ce volet ont été respectées à savoir la décision de l'ouverture des concours, les inscriptions, la formulation des questions, la commission de correction et la surveillance, a-t-il ajouté.odejjijel.org

La Nouvelle République 19/10/2017

 

CHAMPIONNAT D'AFRIQUE D'HALTÉROPHILIE

51 médailles d'or pour l'EN

Le niveau de la compétition a été très relevé en présence de 12 pays.

La sélection algérienne d'haltérophilie cadets et juniors (garçons et filles) a été sacrée à l'issue des championnats d'Afrique, organisés du 7 au 14 octobre à Kampala (Ouganda), en récoltant 71 médailles (51 or, 15 argent et 5 de bronze). Chez les juniors garçons, la sélection algérienne s'est distinguée en dominant la compétition avec 24 médailles dont 18 en or, grâce notamment à la performance d'Aymen Touairi qui a été désigné meilleur athlète du tournoi africain. «Nous avons établi nos meilleures performances lors de ces joutes africaines en remportant six des huit titres mis en jeu, en plus de la première place par équipes ainsi que le titre du meilleur athlète de la compétition qui est revenu à Aymen Touairi. Le niveau de la compétition a été très relevé en présence de 12 pays, notamment l'équipe nigériane. Nous allons continuer sur cette lancée pour atteindre nos futurs objectifs», a déclaré Abdelmounaim Yahiaoui, entraîneur de la sélection des juniors garçons. De son côté, les juniors filles ont récolté 18 médailles (15 or, 2 argent et 1 de bronze). «Je suis très satisfait des résultats obtenus par mes athlètes en présence des pays comme le Nigéria, la Tunisie ou le Cameroun. Ce n'est nullement une surprise pour l'Algérie qui a l'habitude de se distinguer en terre africaine. Ce rendez-vous de Kampala a vu le retour de Bouchra Hirech (17 ans) qui a pris part aux JO 2016 de Rio. Nous allons participer aux Championnats arabes le mois de décembre en Egypte et les Jeux africains de la Jeunesse 2018 à Alger.», a indiqué Youcef Choukri, entraîneur de la sélection féminine. La délégation algérienne d'haltérophilie a été accueillie à son arrivée à l'aéroport Houari-Boumediene par le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, saluant les athlètes pour avoir honoré les couleurs nationales lors ce rendez-vous africain.odejjijel.org

L’Expression 17/10/2017 Par APS

 

Saison sportive 2017-2018 : M.?Ould Ali en donne le coup d’envoi

La saison sportive scolaire 2017-2018 a été ouverte, jeudi, par le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, à partir du Lycée sportif de Draria à Alger. «Les pouvoirs publics accordent beaucoup d’importance à cette infrastructure, véritable vivier du sport et de savoir.

C’est un lycée qui offre à la fois des opportunités d’enseignement et de formation sportive de haut niveau», a déclaré Ould Ali dans son allocution d’ouverture. «Nous avons enregistré l’année passée un remarquable taux de réussite au baccalauréat (64,39%) ici. Sur le plan sportif, les lycéens de l'établissement ont remporté lors des compétitions internationales 82 médailles dont 29 en or, ainsi que 103 médailles (60 en or) dans les compétitions nationales. Les chiffres parlent d'eux-mêmes», s’est félicité le ministre.  Le Lycée sportif de Draria encadre 355 élèves dont 142 nouveaux inscrits (43 filles et 99 garçons) au titre de l’année scolaire 2017-2018, dans 21 disciplines sportives. «Notre objectif majeur est de permettre à nos élèves de bénéficier d’une formation sportive de qualité, sans négliger l’aspect éducatif et la bonne marche de leur cursus scolaire. Les cours sont programmés entre 8h00 et 15h00. Les étudiants se consacrent en fin de journée à l’entraînement», a fait savoir le directeur du Lycée sportif national, Slimane Mekhlouf. Interrogé sur les critères d'entrée à l’établissement, il a assuré que la sélection se faisait par les fédérations sportives qui «connaissent   parfaitement leur talent». «Chaque fédération sélectionne ses meilleurs éléments et on travaille en collaboration avec les instances fédérales pour les exigences d’excellence. Les autres sportifs qui n’ont pas un niveau national, sont orientés vers nos annexes à Blida, Aïn Sefra (wilaya de Naâma, ndlr) et Oum El-Bouaghi», a expliqué le directeur du Lycée sportif de Draria, inauguré en 2001. Le grand défi des responsables du lycée est de gérer le calendrier des athlètes notamment en période de stages ou de compétitions. «Les choses sont complètement maîtrisées sur ce plan-là. Après les stages et les tournois, une équipe pédagogique s’attèle à faire rattraper les   cours aux élèves absents», a-t-il indiqué.  Chaque palier éducatif au Lycée sportif de Draria compte cinq groupes ne dépassant pas les 26 élèves par classe. Les présidents des fédérations d’escrime, de boxe, de judo, de gymnastique, d'haltérophilie et de tir sportif ont assisté à la cérémonie de coup d’envoi officiel de l’année sportive scolaire 2017-2018.odejjijel.org

El Moudjahid 14/10/2017 Par APS

Syndicat: Ould Ali préside la cérémonie d'installation des Commissions nationales de dialogue et de concertation

ALGER - Le ministre de la Jeunesse et des sports, El Hadi Ould Ali, a renouvelé son engagement à travailler de concert avec les partenaires sociaux pour la promotion de la situation socio professionnelle des travailleurs de son secteur, à l'occasion de l'installation des Commissions nationales de dialogue et de concertation avec la Fédération  nationale des travailleurs du secteur de la jeunesse et des sports (UGTA) et le Syndicat national autonome des personnels de l'administration publics (SNAPAP).

A cette occasion, le ministre a invité les représentants des deux syndicats à travailler de concert avec la tutelle à tous les niveaux pour trouver des solutions aux problèmes rencontrés sur le terrain et faire des propositions en matière de formation et de recyclage, précise un communiqué du MJS.

Ould Ali a également appelé les membres de la commission à adhérer à la proposition d'ouvrir un atelier de réflexion sur le statut particulier des travailleurs du secteur de la jeunesse et des sports, en tenant des réunions cycliques et régulières pour présenter des propositions concrètes et objectives, conclut la même source.odejjijel.org

APS Jeudi, 12 Octobre 2017 19:46

Ouverture officielle de la saison sportive scolaire 2017-2018: La FASC brille par son absence

L'ouverture officielle de la saison sportive scolaire 2017-2018 a été donnée par le premier responsable du secteur, El Hadi Ould Ali, jeudi au Lycée sportif national de Draria (Alger).En présence de six fédérations sportives, et en l'absence de la Fédération du sport scolaire, (FASC), ce dernier a souligné le rôle important du Lycée sportif national, appelant ses responsables à faire encore des efforts. «Les pouvoirs publics accordent  beaucoup d'importance à cette infrastructure, véritable vivier du sport et de savoir. C'est un lycée qui offre à la fois des opportunités d'enseignement et de formation sportive  de haut niveau», a déclaré Ould Ali dans son allocution d'ouverture. «Nous avons enregistré l'année passée un remarquable taux de réussite au baccalauréat (64,39%) ici. Sur le plan sportif, les lycéens de l'établissement ont remporté lors des compétitions internationales 82 médailles dont 29 en or, ainsi que 103 médailles (60 en or) dans les compétitions nationales. Les chiffres parlent d'eux-mêmes», s'est félicité le ministre.

Slimane Mekhlouf : «La sélection  s'établit  par les fédérations sportives»

Pour le directeur du Lycée sportif, Slimane Mekhlouf, «le Lycée sportif de Draria encadre 355 élèves dont 142 nouveaux inscrits (43 filles et 99 garçons) au titre de l'année scolaire 2017-2018, dans 21 disciplines sportives. Notre objectif majeur est de permettre à nos élèves de bénéficier d'une formation sportive de qualité, sans négliger l'aspect éducatif et la bonne marche de leur cursus scolaire. Les cours sont programmés entre 8h00 et 15h00. Les étudiants se consacrent en fin de journée à l'entraînement». Interrogé sur les critères d'entrée à l'établissement, il a assuré que «la sélection se faisait par les fédérations sportives quiconnaissent parfaitement leur talent et chaque fédération sélectionne ses meilleurs éléments et on travaille en collaboration avec les instances fédérales pour les exigences d'excellence». En revanche,  si l'ouverture  s'est faite  avec la présence de pas moins de six fédérations, dont celle, de l'escrime, du tir sportif, de l'haltérophilie ou encore de la gymnastique, du judo ou de la boxe, la plus prisée celle du sport scolaire ne s'est pas faite entendre, alors que tout repose sur cette fédération, laquelle semble en mesure d'étaler des informations sur le plan national ou international. Selon des sources crédibles, le premier responsable du sport scolaire, Abdelhafid Izem, n'a point été informé. De l'autre côté, même, si le manque d'établissements scolaires et sportifs est criarde, Blida, Aïn Sefra (wilaya de Naâma)  et Oum El-Bouaghi, offrent toutefois, un moyen pour  des élèves d'un autre niveau moins élevé que celui de Draria, dans l'attente qu'ils soient admis à l'échelle supérieure.odejjijel.org

Le Temps d’Algérie 14/10/2017 Par A.C.  

Coup d’envoi officiel du tournoi international de tennis juniors à Mostaganem

MOSTAGANEM - Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali a donné, mardi à Salamandre (Mostaganem), le coup d’envoi de la 2ème édition du tournoi international de tennis (ITF) juniors (messieurs et dames).

Dans une allocution pour la circonstance, le ministre a souligné que la wilaya de Mostaganem traduit les efforts des pouvoirs publics dans le domaine développement du sport et de promouvoir des activités de jeunesse.

Son département ministériel oeuvre à donner la chance à toutes les wilayas du pays pour organiser des compétitions sportives internationales en impliquant des sportifs locaux afin de promouvoir l’image de l’Algérie sur la scène internationale, surtout à travers de telles rencontres

internationales de haut niveau, a affirmé El Hadi Ould Ali ajoutant que "cette compétition constitue une opportunité pour renforcer le parcours de jeunes joueurs dans un climat de jeu propre, d’amitié et du respect de l’Autre qui sont des valeurs portés par le sport".

Ce tournoi ITF, inscrit dans le cadre du calendrier de la Fédération internationale de tennis, regroupe 64 joueurs juniors représentant 9 pays que sont l’Algérie, la Tunisie, l'Egypte, la Libye, la République Tchèque, la Pologne, la Hongrie, la France et la Turquie.

Cette manifestation sportive internationale est importante pour les joueurs pour améliorer leur classement mondial.

Les éliminatoires et les entrainements des participants se déroulent au niveau de quatre courts du complexe sportif de tennis de Salamandre. Les finales auront lieu du 10 au 14 octobre en simple et double.odejjijel.org

APS  Mercredi, 11 Octobre 2017 09:08

Accueil