MALGRÉ UNE MER DÉMONTÉE
Sauvetage d’un marin de nationalité philippine à Jijel

Les gardes-côtes de la façade maritime Est se sont portés, ce dernier samedi en début de soirée, au secours d’un marin de nationalité philippine, âgé de 33 ans, gravement blessé. Il était à bord d’un navire commercial battant pavillon finlandais. Le navire en question se trouvait à plus de 85 miles (environ 150 kilomètres) au large de Jijel. Il avait lancé un appel au secours pour l’évacuation de l’un de ses marins souffrant de multiples fractures au bras et à la jambe. 
À l’aide d’un hélicoptère de type Merlin, basé à l’aéroport Rabah-Bitat de Annaba, les gardes-côtes ont rejoint la zone où se trouvait le navire. 
Malgré une mer démontée avec des vagues de plusieurs mètres de haut et un vent violent, les gardes-côtes n’ont pas hésité à accomplir leur mission avec célérité pour l’évacuation du blessé vers l’aéroport de Jijel. De là, le blessé a été transféré par ambulance à l’hôpital Mohamed-Seddik-Benyahia de Jijel où il a été pris en charge.odejjijel.org
Le Soir d’Algérie 17/11/2014 Par A. B.

Prtrait : Hayet Merouane

La non-voyante qui pousse la chanson

Encore inconnue du grand public, elle ne rate pourtant pas les fêtes de mariage et les galas artistiques qu’organise, à l’occasion de la saison estivale, la direction de la culture de Jijel pour faire entendre sa voix de chanteuse. «Je veux chanter», insiste-t-elle. Non-voyante, Hayet Merouane, est cette jeune fille de 22 ans qui s’accroche à son art malgré son handicap.

Rebelle, elle s’est imposée contre le rigorisme des mœurs familiales pour sortir donner libre court à sa voix. «Je chante Al Assimi et l’Andalous», affirme-t-elle d’une voix toute aussi spontanée qu’innocente. Après quelques années d’études qui n’ont guère été achevées dans une école pour non voyants à Constantine, Hayet est revenue à la maison retrouver ses frères et sœurs souffrant tous du même handicap. Issus d’un mariage consanguin, les membres de cette fratrie sont tous non voyants.

Et pourtant, au sein de sa famille elle était loin de douter qu’elle était une personne diminuée. «Les commentaires et les chuchotements des autres m’ont fait découvrir mon handicap, les dires des gens, notamment à Sidi Abdelaziz, sont durs à supporter », lâche-t-elle. Désormais consciente de son handicap, Hayet a appris à se battre pour faire imposer son talent de chanteuse. «On me dit que je chante bien», se réjouit-t-elle.

L’innocence de ses propos n’a d’égal que son désir d’aller plus loin dans son combat de porter tout haut la voix des non voyants. Ses péripéties illustrent cette marginalisation dont font l’objet les handicapés dans les domaines où ils peuvent s’imposer. Même l’ENTV ne lui a pas permis de saisir l’opportunité de la fenêtre qui s’est ouverte devant elle à l’occasion du passage de l’émission «Alhane Oua Chabab» à Jijel.

«On m’a dit qu’ils ne peuvent pas me prendre en charge à Alger», regrette-t-elle. «C’est parce que je suis non voyante qu’ils m’ont éliminée ou c’est parce que je n’ai pas d’appui ?», s’interroge-t-elle encore avec dépit. Prise en charge par l’association Défi et espoir des handicapés qui l’a initiée à l’action associative, Hayet est aujourd’hui employée comme standardiste à l’APC de Sidi Abdelaziz.

C’est grâce à un programme d’accompagnement des handicapés pour leur insertion professionnelle, mis en place en collaboration avec l’organisation Handicap international, qu’elle a décroché ce poste. Pour s’adonner à son art préféré, Hayet se déplace à Jijel, à la maison de jeune Rachid Bounab, pour ses répétitions. Son handicap est loin d’avoir raison de son défi de vouloir s’imposer comme chanteuse reconnue. Souhaitons bon courage à Hayet.odejjijel.org

El Watan 17/11/2014 Par A. S.

EL-AOUANA

Des pêcheurs ferment la RN 43

La route nationale N° 43 reliant les wilayas de Jijel et Béjaia, a été fermée à la circulation automobile, hier matin, par des habitants du village au niveau de la sortie ouest de la commune d’El Aouana , 22 kilomètres à l’ouest de Jijel.  Ce qui n’a pas manqué évidemment d’occasionner un grand désagrément aux usagers de cette route où une longue file de voitures s’est formée. En effet, des dizaines de pêcheurs en colère qui accostaient depuis les années 70 leurs barques au lieu dit    Tagzirte   ont été contraints de ne plus  accéder à cette zone et ce par une décision qui en fait une zone militaire donc, interdite d’accès et donc traduite sur le terrain par la mise en place d’une clôture à El Aouana. Ainsi donc, cet abri de pêche se retrouve dans la zone déclarée militaire. Sommés par les militaires de trouver un autre endroit où accoster, les pêcheurs n’ont pas accepté d’être délocalisés et sont passés aussitôt à l’acte en bloquant la RN 43 tout en étant déterminés à aller au bout de leurs revendications consistant principalement à leur désigner un autre lieu d’accostage convenable sachant que la pêche constitue leur principal revenu.odejjijel.org

L’Est Républicain 17/11/2014 Par M. Bouchama

INTEMPÉRIES DE 2012

La réparation des dégâts coûtera 4,5 milliards de DA

Une importante opération de réparation des dégâts causés par les intempéries année 2012  est en cours de concrétisation à travers les routes nationales et les chemins de wilaya de Jijel pour un montant de 4,5 milliards de DA (450 milliards de centimes). L’opération consiste particulièrement en le traitement des glissements et la réparation de la chaussée. Pour les dégâts enregistrés sur les routes nationales, on compte quatre (4) opérations réparties sur 10 lots dont trois lots sur la RN 43, trois autres lots  sur la RN 77, deux sur la RN27 et deux sur la RN 105 reliant Djimla à Fedoules et limites de la wilaya de Mila. Si les travaux de certaines sections sont en voie de lancement, la majorité sont en cours de réalisation à l’exemple de celles engagées sur la RN 43 et la RN77 qui enregistrent des taux d’avancement qui  varient entre 20% et 60%.  Concernant la réparation des dégâts sur les chemins de wilaya, on enregistre neuf (9) opérations réparties sur 19 lots. La majorité des sections concernées par la réparation se trouvent sur les chemins de wilaya reliant El Ancer à Belhadef et Ouled Askeur, Chahna à Ouled Askeur, El Aouna à El Guerne, Texenna à Selma et Ziama à Erraugenne. Les travaux sont en cours pour trois lots, alors que les autres lots sont en voie de lancement. odejjijel.org

L’Est Républicain 17/11/2014 Par M. Bouchama

FORCES NAVALES

Opération de sauvetage d’un marin philippin

Une nouvelle mission « SAR » réussie, des forces navales au large de la façade de l’Est, relevant de la 5ème région de Annaba, indiquent des sources proches des gardes-côtes de la station maritime de Annaba.  En effet, au début de la soirée de samedi,  les garde-côtes de Annaba, alertés aux environs de 16h30mn, sur l’état de santé d’un marin étranger, d’origine philippin, objet d une fracture au genou, à quelque 80 miles marins (150 km environ) au large de Jijel, ont lancé pour l’occasion leur opération de sauvetage dans cette wilaya. Cette fois-ci, estiment nos sources, cette opération s’est effectuée dans des conditions climatiques très difficiles (vents violent et mer déchainée). Les sauveteurs des forces navales qui ont quitté la plate-forme navale, sise à l’aéroport international  Rabah Bitat   d’Annaba, à bord de l’hélicoptère Merlin EH 101 vers 17h00mn, ont réussi, moins d’une heure plus tard à évacuer  la victime à partir d’un navire marchand battant pavillon finlandais dénommé Bore/Sea   vers l’hôpital Mohamed Sadik Benyahia de Jijel où il est pris en charge médicalement. Il s’agit la de 2ème opération similaire de sauvetage dans cette wilaya. Il y a pratiquement 2 années jour pour jour que les forces navales ont effectué une mission dans des conditions climatiques extrêmes pour assister un chef mécanicien d’origine grecque,  du bateau « LANSLAU », battant pavillon panaméen,  atteint d’un malaise cardiaque, au large du port de Djendjen. A l’issue de sa nouvelle mission avec succès, l’hélicoptère Merlin EH 101, un équipement de haute technologie acquis récemment, a regagné  la plate-forme de l’aéroport  d’Annaba, vers 20h30.  Cet appareil des plus sophistiqués performants dans le monde en matière de recherche et sauvetage. Il est utile de rappeler que ces hélicoptères,  acquis il y a quelques années seulement  par le MDN, plus précisément au mois d’avril 2012, est chargé des missions SRA dans toute la zone de la façade maritime de l’Est du pays, soit de Bejaia à El-Kala (El-Tarf). A noter aussi que des hélicoptères militaires de combat, de type Agusta Westland et de sauvetage de type Merlin EH 101, sont opérationnels depuis quelques temps au niveau des régions frontalières des wilayas du Sud du pays, dans le cadre de la lutte  contre le terrorisme que mènent les différents corps armés algériens. odejjijel.org

L’Est Républicain 17/11/2014 Par B. Salah-Eddine

Production annuelle de lait à Jijel : En légère progression

La production annuelle de lait est en progression dans la wilaya de Jijel où elle est passée de 56 millions de litres en 2010 à près de 59 millions de litres en 2014, a indiqué hier le directeur de  wilaya des services agricoles, Abdelmadjid Chenafi.
Pour ce qui est de la collecte, le même responsable a noté une « nette  évolution » puisqu’un volume de 12 millions de litres a été collecté, contre 4 millions de litres seulement en 2010. Selon M. Chenafi, ces évolutions sont le fruit des mesures prises dans le cadre des dispositifs de soutien mis en place par l’Etat, qui ont contribué  positivement à l’amélioration des revenus des éleveurs dont le nombre est passé de 432 en 2010 à 934 en 2014, ainsi qu’à l’augmentation du nombre de collecteurs qui est passé de 14 à 29 durant la même période.
Le développement de la production laitière constitue un « objectif stratégique et prioritaire » dans la politique de l’économie agricole et du renouveau rural, a-t-il affirmé, ajoutant que pour des raisons de sécurité alimentaire, l’Etat encourage et aide l’intensification et le développement de la production laitière, la collecte et l’intégration du lait cru. odejjijel.org

El Moudjahid 17/11/2014 Par Abdelhamid ZOUAD de l’APS

Un marin philippin blessé secouru et évacué par hélicoptère au large de Jijel (Gardes-côtes)

Un marin philippin, victime d’une fracture au genou à bord d’un navire marchand battant pavillon finlandais, a été secouru samedi (hier) par les forces navales algériennes à 150 miles au nord des côtes jijeliennes, a appris l’APS, dimanche, auprès du groupement territorial des Gardes-côtes d’Annaba.

L’opération de sauvetage a été effectuée au moyen d’un hélicoptère des forces navales de la façade maritime Est de Jijel, basé à l’aéroport Rabah-Bitat d’Annaba, a souligné la même source.
L’appareil a décollé dès la réception de l’alerte, a-t-on également souligné, ajoutant que le blessé, âgé de 33 ans, a été pris en charge à 18 heures dans des conditions météorologiques difficiles.
odejjijel.org

Le Temps d’Algérie 17/11/2014

COLLECTIVITÉS

Plus de 190 présidents d’APC en formation à Sétif et Batna

Deux sessions de formation au profit de 191 présidents d’APC de plusieurs wilayas de l’Est du pays se sont ouvertes dimanche à Sétif et Batna dans le cadre d’un programme initié par le ministère de l’Intérieur et des collectivités locales au bénéfice des fonctionnaires et des élus des collectivités locales.

A Sétif, l’opération a concerné 107 présidents d’APC venus de neuf wilayas, en l’occurrence Sétif, Constantine, Bordj Bou Arreridj, Annaba, El Tarf, M’sila, Bouira, Bejaia et Jijel.

Lors de la cérémonie d’ouverture de ce stage organisé à l’Institut national spécialisé de formation professionnelle (INSFP) de la cité El Hidhab, en présence d’un représentant du ministère de l’Intérieur, M. Liamine Baha, le wali de Sétif, M. Mohamed Bouderbali a déclaré que ce stage qui se poursuivra jusqu’au 20 novembre, vise à "améliorer le service public, à rapprocher l’administration du citoyen et à approfondir les connaissances des élus quant aux missions qui leur sont dévolues pour plus d’efficience dans la gestion des affaires locales".

De son côté, le directeur de l’administration locale, M. Messaoud Hadjadj a souligné que ce stage est le premier d’un cycle de trois rencontres similaires prévues par le ministère de l’Intérieur dans des établissements de formation des wilayas d’Alger, Oran, Ouargla, Batna, Sétif et Mostaganem sous la direction de cadres de l’administration.

Ces formations s’articulent autour de plusieurs thèmes dont "l’organisation et la gestion de la commune", "les marchés publics", "la gestion des ressources humaines" et "les finances locales".
A Batna, un stage similaire a regroupé 84 présidents d’APC des wilayas de Batna, Mila, Souk Ahras, Guelma, Skikda, Oum El Bouaghi et Khenchela. Son ouverture a été présidée par le wali de Batna, Hocine Mazouz, qui a mis l’accent, en présence d’un représentant du ministère de l’Intérieur, M. Abdelhamid Amoura, sur l’importance de ce stage pour l’amélioration du fonctionnement des collectivités locales. odejjijel.org

Le Temps d’Algérie 17/11/2014

 Akher Saâ 17/11/2014

Kawalisse 17/11/2014

El Massa 17/11/2014

El Bilad 17/11/2014

An-Nasr 17/11/2014

Al Fadjr 17/11/2014

Sawt El Ahrar 17/11/2014

Wekt El Djazair 17/11/2014

El Djoumhouria 17/11/2014

Ech-Chourouk El Yaoumi 17/11/2014

El Khabar 17/11/2014

Accueil